Sécuriser son site WordPress avec HTTPS : Guide complet

09 Jan 2024

Sécuriser son site WordPress avec HTTPS : Guide complet

Internet est devenu un espace où la sécurité en ligne est cruciale, surtout pour les propriétaires de sites Web. Si vous utilisez WordPress, l’une des étapes les plus essentielles pour renforcer la sécurité de votre site est de migrer vers le protocole HTTPS. Dans cet article, nous explorerons tout ce que vous devez savoir sur HTTPS, les certificats SSL, l’importance de cette transition, et comment vous pouvez sécuriser votre site WordPress.

Qu’est-ce que le protocole HTTPS ?

Le protocole HTTPS, qui signifie Hypertext Transfer Protocol Secure, représente une évolution essentielle du protocole HTTP, largement utilisé pour le transfert de données sur le Web. La principale différence réside dans la sécurité renforcée offerte par HTTPS. Contrairement à HTTP, qui transmet les données de manière non sécurisée, HTTPS intègre des mécanismes de chiffrement avancés, tels que SSL/TLS (Secure Sockets Layer/Transport Layer Security), pour protéger les informations échangées entre le navigateur de l’utilisateur et le serveur du site Web.

Le chiffrement SSL/TLS joue un rôle central dans la sécurisation des communications en ligne. Il fonctionne en cryptant les données pendant leur transfert, les rendant ainsi illisibles pour toute personne non autorisée tentant de les intercepter. Cette couche de sécurité supplémentaire garantit la confidentialité et l’intégrité des informations sensibles, telles que les identifiants de connexion, les informations de paiement et autres données personnelles échangées entre l’utilisateur et le site Web.

En adoptant le protocole HTTPS, les propriétaires de sites Web renforcent la sécurité de leurs plateformes en créant un environnement plus sûr pour les utilisateurs. Cette mesure devient particulièrement cruciale à mesure que la cybercriminalité évolue, soulignant l’importance de protéger les données sensibles contre les attaques potentielles. Ainsi, HTTPS représente bien plus qu’une simple amélioration technique, il constitue un élément fondamental pour assurer la confidentialité et la sécurité des échanges en ligne.

Protection des données : L’importance de sécuriser son site WordPress avec HTTPS

La protection des données émerge comme une préoccupation cruciale dans l’environnement numérique d’aujourd’hui, et les propriétaires de sites WordPress ne font pas exception à cette tendance. L’adoption du protocole HTTPS revêt une importance capitale dans cet effort global pour renforcer la sécurité en ligne. En choisissant HTTPS, les propriétaires de sites s’engagent à crypter les données échangées entre leur site et les utilisateurs.

Le processus de cryptage offert par HTTPS intervient au cœur des transactions en ligne, créant une barrière virtuelle robuste contre les menaces potentielles. En d’autres termes, les informations sensibles telles que les identifiants de connexion, les données de paiement et les renseignements personnels sont transformées en une forme illisible pour quiconque tenterait de les intercepter illégalement. Cette mesure réduit considérablement le risque de piratage et de vol de données, offrant ainsi une couche de protection supplémentaire aux utilisateurs du site.

La sécurité accrue apportée par HTTPS est particulièrement cruciale pour les sites WordPress, où la gestion de contenus et les interactions avec les utilisateurs peuvent impliquer des échanges sensibles. Les propriétaires de sites qui prioritent la protection des données démontrent leur engagement envers la confidentialité et la sécurité des utilisateurs, établissant ainsi un niveau de confiance essentiel dans un paysage numérique où la sécurité en ligne est constamment mise à l’épreuve. En résumé, la sécurisation d’un site WordPress avec HTTPS n’est pas simplement une étape technique, mais une démarche proactive pour garantir la sécurité des données et instaurer un climat de confiance durable avec les visiteurs du site.

Qu’est-ce qu’un certificat SSL ?

Le certificat SSL, acronyme de Secure Socket Layer, constitue un élément fondamental du protocole HTTPS, contribuant de manière significative à la sécurisation des échanges en ligne. Il se présente sous la forme d’un fichier électronique qui agit comme un garant de la confidentialité et de l’intégrité des données transitant entre le serveur d’un site Web et le navigateur de l’utilisateur.

Le fonctionnement du certificat SSL repose sur une paire de clés cryptographiques, comprenant une clé publique et une clé privée. Lorsqu’un utilisateur accède à un site sécurisé par HTTPS, le certificat SSL assure l’établissement d’une connexion sécurisée en utilisant ces clés. La clé publique est utilisée pour chiffrer les données avant leur transfert, tandis que la clé privée, détenue exclusivement par le serveur, est utilisée pour déchiffrer ces données du côté du serveur.

Outre cette fonction de chiffrement, le certificat SSL joue un rôle essentiel dans la vérification de l’identité du site Web. Il lie électroniquement la clé cryptographique aux détails de l’entreprise propriétaire du site. Ainsi, lorsque les utilisateurs visitent un site sécurisé, le certificat SSL leur garantit que les données sont échangées avec la véritable entité derrière le site, renforçant ainsi la confiance et la sécurité de la connexion.

Chiffrement : Évolution de la technologie

L’évolution continue de la technologie a considérablement influencé le domaine du chiffrement, jouant un rôle essentiel dans la sécurisation des données échangées via le protocole HTTPS. Le chiffrement, qui consiste à transformer les données en un format illisible pendant leur transfert, est une composante clé de la protection des informations sensibles en ligne.

Au fil des années, les protocoles de chiffrement utilisés dans le cadre du HTTPS ont connu une progression significative. Les premières versions de SSL (Secure Sockets Layer) ont cédé la place à TLS (Transport Layer Security), une technologie plus avancée et sécurisée. Cette transition a permis d’améliorer la robustesse du chiffrement, offrant ainsi une protection plus efficace contre les attaques potentielles.

La montée en puissance des protocoles de chiffrement a également répondu aux préoccupations croissantes liées à la sécurité des données. Les algorithmes de chiffrement modernes, tels que AES (Advanced Encryption Standard), offrent une combinaison de complexité mathématique et de taille de clé importante, renforçant la sécurité des communications en ligne.

L’évolution constante des technologies de chiffrement ne se limite pas seulement à la complexité des algorithmes. Elle englobe également l’adaptation aux nouvelles menaces et la correction des vulnérabilités découvertes au fil du temps. Les mises à jour régulières des protocoles TLS et des implémentations spécifiques dans les serveurs Web permettent de maintenir une ligne de défense robuste contre les attaques émergentes.

Quelle est l’utilité du certificat SSL WordPress ?

Marque de confiance

La présence du cadenas dans la barre d’adresse du navigateur, symbole distinctif d’un site sécurisé par HTTPS, va bien au-delà d’une simple indication technique. Il s’agit d’une véritable marque de confiance qui influe positivement sur l’expérience des visiteurs. Ce petit symbole, souvent accompagné du préfixe « https:// » dans l’URL, est devenu un signe universellement reconnu de sécurité en ligne.

Lorsqu’un utilisateur repère le cadenas, il reçoit un signal clair que la connexion entre son navigateur et le site Web est sécurisée par un chiffrement robuste. Cette assurance joue un rôle essentiel dans la construction de la confiance des visiteurs, car elle indique que les données échangées, telles que les informations de connexion, les transactions financières, ou les données personnelles, sont protégées contre les regards indiscrets.

La confiance des utilisateurs est un élément clé pour établir des relations durables en ligne. Un site sécurisé par HTTPS envoie un message fort sur l’engagement du propriétaire du site envers la protection des données de ses visiteurs. En conséquence, les utilisateurs sont plus enclins à partager des informations sensibles, à effectuer des transactions et à interagir de manière plus engagée avec le contenu du site, créant ainsi une expérience positive et sécurisée.

Dans un paysage numérique où les préoccupations liées à la sécurité des données sont omniprésentes, le cadenas HTTPS devient une marque visuelle de confiance essentielle. Les visiteurs sont enclins à choisir des sites sécurisés pour leurs activités en ligne, renforçant ainsi l’importance stratégique d’adopter HTTPS en tant que norme pour tout site Web sérieux. En résumé, la marque de confiance associée à HTTPS va bien au-delà de la sécurité technique ; elle établit un lien de confiance essentiel entre les propriétaires de sites et leurs utilisateurs.

Meilleur signal pour le référencement et Google

L’impact du protocole HTTPS sur le référencement ne peut être surestimé, et Google en particulier, en tant que principal moteur de recherche, favorise activement les sites sécurisés dans son algorithme de classement. En adoptant HTTPS, les propriétaires de sites WordPress peuvent influencer positivement la visibilité de leur contenu en ligne, contribuant ainsi à un meilleur positionnement dans les résultats de recherche.

Google considère la sécurité des sites Web comme un critère de plus en plus important pour offrir une expérience utilisateur de qualité. Les sites sécurisés par HTTPS sont privilégiés dans les résultats de recherche, et cette préférence s’inscrit dans la volonté de Google de promouvoir un Internet plus sécurisé et fiable. Ainsi, en optant pour HTTPS, non seulement vous sécurisez vos échanges en ligne, mais vous obtenez également un avantage concurrentiel en matière de référencement.

L’amélioration de la visibilité sur les moteurs de recherche est particulièrement cruciale dans un environnement numérique où la concurrence en ligne est intense. Les utilisateurs ont tendance à faire confiance aux sites qui apparaissent en haut des résultats de recherche, et la présence du cadenas HTTPS dans la barre d’adresse peut influencer positivement leur choix.

Le passage à HTTPS peut également avoir un impact positif sur le taux de rebond de votre site, car les utilisateurs sont plus enclins à rester sur une page qui leur offre une expérience sécurisée. Google prend en compte ces métriques d’engagement lors de l’évaluation de la qualité d’un site, ce qui peut encore renforcer la position du site dans les résultats de recherche.

Que sont les autorités de certification ?

Les autorités de certification (AC), également connues sous le nom de Certificate Authorities (CA), sont des entités spécialisées dans la délivrance et la gestion de certificats numériques, notamment les certificats SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport Layer Security). Ces certificats sont essentiels pour établir des connexions sécurisées sur Internet, garantissant la confidentialité et l’intégrité des données échangées entre un navigateur web et un serveur.

Le rôle central des autorités de certification réside dans la vérification de l’identité des propriétaires de sites Web avant de délivrer un certificat. Cette vérification, appelée processus de validation, vise à garantir que l’entité demandant le certificat est bien celle qu’elle prétend être. Cela contribue à instaurer un niveau de confiance, assurant aux utilisateurs que le site avec lequel ils interagissent est légitime et sécurisé.

Les autorités de certification utilisent différents niveaux de validation pour s’assurer de l’identité du demandeur. Ces niveaux comprennent :

  • Validation de Domaine (DV) : Il s’agit du niveau de validation le plus basique, où l’AC vérifie uniquement que le demandeur a le contrôle du domaine pour lequel le certificat est demandé.
  • Validation d’Organisation (OV) : À ce niveau, l’AC effectue une validation approfondie de l’organisation demandeuse, s’assurant de son existence légale et de sa légitimité.
  • Validation Étendue (EV) : Ce niveau de validation est le plus rigoureux. Il implique une vérification approfondie de l’entreprise ou de l’organisation, garantissant un haut niveau de confiance. Les certificats EV affichent souvent la barre d’adresse verte dans les navigateurs.

Une fois la validation effectuée, l’autorité de certification émet le certificat SSL correspondant, signé numériquement par l’AC. Ce certificat est ensuite installé sur le serveur du site Web, permettant ainsi l’établissement d’une connexion sécurisée avec les navigateurs des utilisateurs

Problèmes de sécurité : Let’s Encrypt

Let’s Encrypt a introduit une approche novatrice en offrant des certificats SSL gratuits, contribuant ainsi à promouvoir l’adoption généralisée du protocole HTTPS. Cette initiative a considérablement facilité l’accès aux certificats SSL, notamment pour les petits sites web et les projets à budget limité. Cependant, malgré ses avantages indéniables, l’utilisation de Let’s Encrypt n’est pas exempte de considérations en matière de sécurité.

L’un des principaux points de préoccupation liés à l’utilisation de certificats SSL gratuits de Let’s Encrypt concerne leur durée de validité relativement courte. Les certificats Let’s Encrypt ont une validité de 90 jours, par opposition aux certificats payants qui peuvent parfois avoir une validité de un à deux ans. Cette expiration fréquente nécessite une gestion proactive de la part des administrateurs de sites pour renouveler régulièrement les certificats. Une mauvaise gestion de ce processus pourrait potentiellement entraîner des interruptions de service si les certificats expirent sans être renouvelés à temps.

Un autre aspect à considérer est que, puisque Let’s Encrypt propose des certificats gratuitement et sans processus de validation aussi rigoureux que les certificats payants (comme les certificats EV), cela pourrait ouvrir la porte à des abus. Des acteurs malveillants pourraient potentiellement utiliser ces certificats pour des activités frauduleuses, bien que Let’s Encrypt ait mis en place des mécanismes de contrôle pour minimiser ces risques.

Malgré ces considérations, il est important de souligner que Let’s Encrypt a mis en œuvre des mesures pour garantir la sécurité de son processus de délivrance de certificats. Cela inclut des protocoles automatisés de validation du domaine, ainsi que des mécanismes pour détecter et prévenir les abus. Cependant, les utilisateurs doivent rester conscients des défis potentiels liés à la gestion des certificats, en particulier en ce qui concerne la planification du renouvellement.

Quel type de certificat choisir ?

Trois principaux types de certificats SSL existent, chacun offrant différents niveaux de validation et de confiance :

Certificat EV (Extended Validation)

Le certificat EV, ou Extended Validation, représente le plus haut niveau de validation parmi les certificats SSL. Il a été conçu pour offrir une assurance maximale aux utilisateurs quant à l’identité légitime du propriétaire du site Web. Lorsqu’un site est équipé d’un certificat EV, cela se traduit visuellement par l’affichage d’une barre d’adresse verte dans les navigateurs, signalant ainsi un niveau élevé de sécurité et de confiance.

La procédure de validation pour obtenir un certificat EV est plus rigoureuse par rapport aux certificats DV (Domain Validated) et OV (Organization Validation). Les autorités de certification (AC) qui émettent des certificats EV effectuent des vérifications approfondies sur l’entreprise ou l’organisation demandant le certificat. Ces vérifications incluent la confirmation de l’existence légale de l’entité, son adresse physique, son numéro de téléphone, et d’autres détails pertinents.

Une fois ces vérifications complètes, l’autorité de certification délivre un certificat EV signé numériquement. Lorsqu’un utilisateur visite un site Web sécurisé par un certificat EV, le navigateur affiche la barre d’adresse verte en plus du cadenas, fournissant ainsi une indication visuelle immédiate du niveau élevé de validation effectué sur le site.

L’affichage de la barre d’adresse verte est significatif, car il va au-delà de la simple indication de connexion sécurisée. Il s’agit d’un moyen de renforcer la confiance des utilisateurs en offrant une assurance supplémentaire quant à l’authenticité du site. Cette caractéristique est souvent associée aux sites de transactions financières, bancaires ou de commerce électronique, où la sécurité et la confiance revêtent une importance capitale.

Certificat OV (Organisation Validation)

Le certificat OV, ou Organization Validation (Validation d’Organisation), représente un niveau intermédiaire de validation parmi les certificats SSL. Son objectif principal est de valider l’authenticité de l’organisation propriétaire du site web, offrant ainsi un niveau de confiance supplémentaire aux utilisateurs.

Lorsqu’une organisation demande un certificat OV, l’autorité de certification (AC) effectue des vérifications approfondies sur l’entreprise en question. Ces vérifications vont au-delà de la simple confirmation de la possession du domaine, typique des certificats DV (Domain Validated). Elles comprennent la validation de l’existence légale de l’organisation, son adresse physique, et d’autres informations d’identification.

Une fois que l’AC a satisfait aux critères de validation, elle émet un certificat OV pour le site web de l’organisation. Contrairement au certificat EV, un certificat OV ne déclenche pas l’affichage de la barre d’adresse verte dans les navigateurs, mais il fournit néanmoins un indicateur visuel de sécurité, généralement un cadenas, pour signaler la connexion sécurisée.

Les certificats OV sont souvent choisis par des sites web professionnels, institutionnels ou d’entreprise, car ils procurent un équilibre entre la validation rigoureuse de l’entité et la flexibilité liée à la gestion des certificats. Bien que le niveau de confiance soit moindre par rapport aux certificats EV, les certificats OV représentent une option efficace pour les sites web qui nécessitent une validation d’identité supérieure à celle offerte par les certificats DV, sans la complexité associée aux certificats EV.

Certificat DV (Domain Validated)

Le certificat DV, ou Domain Validated (Validation de Domaine), représente le niveau de validation de base parmi les certificats SSL. Son objectif principal est de prouver la propriété légitime du domaine pour lequel le certificat est demandé. Bien que ce soit le niveau de validation le plus simple, il offre néanmoins une amélioration significative de la sécurité par rapport à une connexion HTTP non chiffrée.

Lorsqu’une entité demande un certificat DV, l’autorité de certification (AC) effectue une validation relativement rapide et automatisée. Les vérifications se concentrent principalement sur la confirmation que le demandeur a le contrôle du domaine pour lequel le certificat est sollicité. Cela peut être réalisé par le biais de méthodes automatisées, telles que la vérification par e-mail ou la modification des enregistrements DNS.

Une fois que l’AC a confirmé la propriété du domaine, elle délivre un certificat DV pour le site web correspondant. Les certificats DV activent le chiffrement SSL/TLS, assurant ainsi une connexion sécurisée entre le navigateur de l’utilisateur et le serveur du site.

Cependant, il est important de noter que les certificats DV ne déclenchent généralement pas d’indicateurs visuels particuliers dans la barre d’adresse du navigateur, à l’exception du cadenas qui indique une connexion sécurisée. Contrairement aux certificats OV et EV, les certificats DV ne fournissent pas d’informations détaillées sur l’entité qui possède le site, et ils sont souvent utilisés pour des sites web personnels, des blogs, ou des projets où la validation d’identité n’est pas une priorité majeure.

Comment obtenir un certificat SSL WordPress

Obtenir un certificat SSL pour votre site WordPress peut être réalisé de différentes manières, mais deux des approches les plus courantes et conviviales sont l’utilisation de cPanel et Cloudflare. Ces plateformes simplifient le processus d’installation et de gestion des certificats SSL, offrant une sécurité renforcée pour votre site.

Méthode 1 : Utilisation de cPanel

  • Accéder à cPanel : Connectez-vous à votre compte d’hébergement et accédez à cPanel, l’interface de gestion courante pour de nombreux services d’hébergement web.
  • Trouver l’option SSL/TLS : Recherchez l’option « SSL/TLS » dans cPanel. Selon votre hébergeur, cela peut être sous la section « Sécurité » ou avoir son propre onglet distinct.
  • Demander un certificat SSL : Dans la section SSL/TLS, recherchez l’option pour demander un certificat SSL. Vous devrez fournir des détails sur votre domaine et suivre les étapes pour générer une demande de certificat.
  • Installer le certificat : Une fois le certificat obtenu, vous pourrez l’installer directement depuis cPanel. Suivez les instructions fournies par votre hébergeur pour compléter le processus.

Méthode 2 : Utilisation de Cloudflare

  • Créer un compte sur Cloudflare : Si vous n’avez pas déjà un compte, créez un compte sur Cloudflare (https://www.cloudflare.com/).
  • Ajouter votre site : Une fois connecté à votre compte, ajoutez votre site à la plateforme Cloudflare. Suivez les étapes pour configurer les paramètres de votre site.
  • Configurer le SSL sur Cloudflare : Dans la section « SSL/TLS » de Cloudflare, configurez les paramètres de sécurité pour activer le SSL. Cloudflare propose différents niveaux de sécurité, y compris la possibilité de forcer le chiffrement SSL complet.
  • Mettre à jour les enregistrements DNS : Pour activer le SSL, Cloudflare vous demandera peut-être de mettre à jour vos enregistrements DNS. Suivez les instructions pour effectuer ces mises à jour.
  • Configurer WordPress : Une fois le SSL activé sur Cloudflare, accédez à votre tableau de bord WordPress et mettez à jour les liens de votre site de HTTP vers HTTPS. Vous pouvez utiliser une fonction de recherche et remplacement ou un plugin dédié pour cette tâche.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, il est important de vérifier que votre certificat SSL est correctement installé et fonctionne correctement. Vous pouvez utiliser des outils en ligne comme SSL Labs (https://www.ssllabs.com/ssltest/) pour vérifier la configuration de votre SSL après l’installation.

Modifier les liens de son site de HTTP vers HTTPS

La transition de votre site de HTTP vers HTTPS est une étape essentielle pour assurer une connexion sécurisée et renforcer la confiance des utilisateurs. Cette démarche implique également la mise à jour de tous les liens internes et externes pour refléter le protocole sécurisé. Voici comment effectuer cette modification en utilisant la fonction « rechercher – remplacer » :

  1. Effectuer une sauvegarde : Avant de commencer, assurez-vous de faire une sauvegarde complète de votre site. Cela garantit que vous pouvez restaurer votre site en cas de problème.
  2. Accéder à la base de données : Connectez-vous à votre panneau de contrôle d’hébergement et accédez à l’outil de gestion de base de données, généralement phpMyAdmin.
  3. Sélectionner la base de données de votre site : Dans phpMyAdmin, sélectionnez la base de données associée à votre site WordPress.
  4. Exécuter une requête SQL : Utilisez la fonction « Requête SQL » pour exécuter une commande SQL. La commande suivante peut être utilisée comme point de départ :

 

https-wordpress

Assurez-vous de remplacer « wp_ » par le préfixe de table de votre base de données si celui-ci est différent.

  1. Exécuter la requête : Appuyez sur le bouton d’exécution pour appliquer la requête. Cela mettra à jour tous les liens HTTP dans le contenu de vos articles et pages vers le protocole HTTPS.
  2. Répéter pour les autres tables : Si votre site utilise des plugins ou des thèmes personnalisés qui stockent des liens dans d’autres tables, vous devrez répéter le processus pour ces tables spécifiques.
  3. Vérifier les médias et les liens externes : Assurez-vous également de vérifier les liens dans les médias (images, vidéos, etc.) ainsi que les liens externes vers d’autres sites.
  4. Mettre à jour les liens dans WordPress : Accédez à votre tableau de bord WordPress et allez dans « Réglages » > « Général ». Assurez-vous que les URL WordPress et les URL du site sont également mises à jour en utilisant HTTPS.
  5. Vérifier les redirections : Configurez des redirections de manière à ce que tout accès à l’ancienne version HTTP redirige automatiquement vers la version sécurisée HTTPS. Cela peut souvent être fait via un fichier .htaccess sur le serveur ou via un plugin de redirection dans WordPress.
  6. Vérifier les liens dans le code source : Assurez-vous de vérifier les liens présents dans le code source de votre thème WordPress. Si vous avez ajouté des liens directement dans le code, ils devront également être mis à jour.

Après avoir effectué ces étapes, votre site WordPress devrait être entièrement migré vers le protocole HTTPS, offrant une connexion sécurisée à vos visiteurs. Veillez à tester soigneusement votre site après la transition pour vous assurer que tout fonctionne correctement.

Effectuer les redirections

La redirection automatique du trafic HTTP vers HTTPS est une étape cruciale pour s’assurer que les utilisateurs accèdent toujours à la version sécurisée de votre site. Cela peut être mis en place en configurant des règles de redirection dans le fichier .htaccess sur le serveur ou en utilisant un plugin dédié dans WordPress. Voici comment procéder avec ces deux approches :

Configuration via le fichier .htaccess :

  • Connectez-vous à votre serveur : Utilisez un client FTP ou le gestionnaire de fichiers de votre panneau de contrôle d’hébergement pour accéder aux fichiers de votre site.
  • Trouvez le fichier .htaccess : Il est généralement situé à la racine du répertoire de votre site. Assurez-vous de faire une sauvegarde du fichier avant de le modifier.
  • Ajoutez les règles de redirection : Ajoutez les lignes suivantes à votre fichier .htaccess pour rediriger tout le trafic HTTP vers HTTPS :

Redirection wordpress https

  • Assurez-vous que la première ligne RewriteEngine On est présente une seule fois dans votre fichier.
  • Sauvegardez et vérifiez : Enregistrez le fichier .htaccess et assurez-vous que la redirection fonctionne correctement en accédant à votre site via une URL HTTP. Vous devriez être automatiquement redirigé vers la version HTTPS.

Utilisation d’un plugin de redirection dans WordPress :

  • Connectez-vous à votre tableau de bord WordPress : Accédez à la section « Extensions » > « Ajouter une nouvelle » dans votre tableau de bord WordPress.
  • Recherchez un plugin de redirection : Utilisez la fonction de recherche pour trouver un plugin de redirection tel que « Simple SSL » ou « Really Simple SSL ».
  • Installez et activez le plugin : Une fois trouvé, installez et activez le plugin. Suivez les instructions spécifiques du plugin pour configurer les redirections.
  • Vérifiez les paramètres : Certains plugins activent automatiquement les redirections, tandis que d’autres peuvent nécessiter une configuration manuelle. Assurez-vous de vérifier les paramètres du plugin pour vous assurer que les redirections sont correctement configurées.
  • Testez la redirection : Accédez à votre site via une URL HTTP pour vérifier que la redirection vers HTTPS fonctionne comme prévu.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, il est essentiel de tester soigneusement la redirection pour vous assurer qu’elle s’applique de manière cohérente et sans erreurs. La mise en place de redirections garantit une expérience utilisateur fluide et sécurisée sur votre site WordPress.

Vérifier les redirections

Vérifier les redirections après leur mise en place est une étape cruciale pour garantir le bon fonctionnement de votre site WordPress et assurer une expérience utilisateur sécurisée. Des erreurs de redirection peuvent non seulement perturber la navigation des utilisateurs, mais aussi compromettre la sécurité de votre site. Voici comment vous pouvez vérifier les redirections :

1. Tester les redirections manuellement :

  • Accédez à votre site : Utilisez votre navigateur web et accédez à votre site en utilisant l’ancienne URL avec le protocole HTTP (par exemple, http://votre-site.com).
  • Vérifiez la redirection : Si les redirections sont correctement configurées, vous devriez être automatiquement redirigé vers la version sécurisée avec le protocole HTTPS (par exemple, https://votre-site.com).
  • Vérifiez les pages spécifiques : Testez différentes pages de votre site pour vous assurer que la redirection s’applique de manière cohérente.

2. Utiliser des outils en ligne :

  • SSL Labs : Utilisez des outils en ligne tels que SSL Labs (https://www.ssllabs.com/ssltest/) pour scanner votre site et vérifier que les redirections sont correctement configurées. Cela peut également vous donner des informations sur la validité de votre certificat SSL.
  • Navigateurs web : Certains navigateurs web fournissent des outils de développement qui vous permettent de voir les en-têtes de redirection. Ouvrez les outils de développement de votre navigateur (généralement en appuyant sur F12) et examinez la section « Réseau » pour vérifier les en-têtes de redirection lors de l’accès à votre site.

3. Utiliser des services en ligne de vérification d’URL :

  • Services en ligne : Il existe des services en ligne gratuits qui vous permettent de vérifier les redirections. Vous pouvez utiliser des outils tels que Redirect Checker (https://redirect-checker.org/) en saisissant votre URL HTTP pour voir comment elle est redirigée.
  • Google Search Console : Si votre site est enregistré dans Google Search Console, consultez la section « Erreurs d’exploration » pour voir s’il signale des problèmes de redirection.

4. Contrôler le fichier .htaccess :

  • Vérifier le fichier .htaccess : Examinez le fichier .htaccess sur votre serveur pour vous assurer que les règles de redirection sont correctement écrites. Des erreurs de syntaxe peuvent entraîner des problèmes de redirection.
  • Logs du serveur : Consultez les logs d’accès et d’erreur de votre serveur web pour repérer d’éventuelles erreurs liées aux redirections.

En effectuant ces vérifications, vous pouvez vous assurer que les redirections sont correctement configurées et fonctionnent comme prévu. Si vous rencontrez des problèmes, corrigez les erreurs dès que possible pour garantir la sécurité et l’accessibilité continue de votre site WordPress en HTTPS.

Modifier Google Search Console et Google Analytics

Modifier les paramètres sur Google Search Console et Google Analytics est une étape cruciale après avoir migré votre site de HTTP vers HTTPS. Cela garantira que les données de votre site sont correctement suivies et que les rapports sont précis. Voici comment effectuer ces mises à jour :

Google Search Console :

  • Connectez-vous à Google Search Console : Accédez à Google Search Console et connectez-vous à votre compte.
  • Sélectionnez la propriété : Choisissez la propriété correspondant à votre site.
  • Accédez aux Paramètres de la propriété : Dans le menu latéral, cliquez sur « Paramètres de la propriété ».
  • Mettez à jour l’URL préférée : Sous l’onglet « Paramètres généraux », vous trouverez une section appelée « URL préférée ». Sélectionnez l’option « https:// » pour refléter le passage à HTTPS.
  • Soumettez un nouveau plan du site : Si vous avez un plan du site, assurez-vous de le soumettre à nouveau avec les nouvelles URLs en HTTPS.
  • Surveillez les erreurs d’exploration : Surveillez la section « Erreurs d’exploration » pour vous assurer qu’il n’y a pas de problèmes liés à la migration vers HTTPS.

Google Analytics :

  • Connectez-vous à Google Analytics : Accédez à Google Analytics et connectez-vous à votre compte.
  • Sélectionnez la propriété : Choisissez la propriété correspondant à votre site.
  • Mettez à jour l’URL du site : Dans les paramètres de la propriété, recherchez la section « Paramètres de la propriété ». Vous devriez y trouver un champ pour l’URL du site. Mettez à jour cette URL pour utiliser le protocole HTTPS.
  • Vérifiez les filtres et objectifs : Si vous utilisez des filtres ou des objectifs dans Google Analytics, assurez-vous de les réviser pour refléter les nouvelles URLs en HTTPS.
  • Mise à jour des annotations : Si vous utilisez des annotations dans Google Analytics pour suivre des événements spécifiques, assurez-vous de les mettre à jour pour refléter la date de la migration vers HTTPS.
  • Surveillez le trafic : Surveillez les rapports de trafic pour vous assurer que toutes les données sont correctement suivies et que le passage à HTTPS n’a pas eu d’impact négatif sur la collecte de données.

En mettant à jour ces paramètres sur Google Search Console et Google Analytics, vous vous assurez que ces outils continuent de fournir des données précises sur le trafic et la performance de votre site après la transition vers HTTPS. Cela contribue à maintenir une surveillance efficace et à prendre des décisions informées pour l’optimisation de votre site web.

Pour finir…

En conclusion, sécuriser votre site WordPress avec HTTPS est une étape essentielle pour renforcer la confiance des utilisateurs, améliorer le référencement et protéger les données. En suivant ces étapes, vous contribuez activement à la création d’un environnement en ligne plus sûr et fiable pour votre audience.

5/5 - (3 votes)